mercredi 2 octobre 2013

Quand les enfants viennent tout compliquer



Quand vous vous êtes marié, chacun trouvait les manies ou les défauts de l’autre amusant.
Mais, le boulot, les enfants sont venus tout compliquer.
Et les disputes se succèdent…

Vous aviez pris l’habitude de tout gérer car votre conjoint est plutôt tête en l’air. Cela vous plaisait car vous aimez tout régenter. Mais, avec l’arrivée du premier, puis du 2ème enfant, cette charge de travail supplémentaire est devenue pesante.

Avec l’arrivée du 3ème, l’insouciance et le côté rieur, spontané et même enfantin par moment de votre conjoint, qui vous avez séduite chez lui, est devenue pour vous une source de stress, puis de conflit continuels. Il trouvait naturel de se décharger sur vous de quantité de tâches car il lui semblait que cela vous faisait plaisir. Mais maintenant, tout est prétexte à disputes.

Pourtant, votre conjoint a, lui, l’impression de faire des efforts. Il s’est parfaitement rendu compte que les enfants vous occasionnent du travail supplémentaire. Il essaie de vous aider du mieux qu’il peut. Mais, cela ne vous suffit pas ! Il n’en fait jamais assez, il fait tout de travers, il ne va pas assez vite, etc.

Finalement, votre conjoint finit par en avoir assez. Il vous trouve trop exigeante, trop dirigiste et ne vous supporte plus. Ses efforts n’étant pas reconnus, il a décidé de ne plus en faire, ce qui risque encore de pourrir la situation.

Pour sortir de ce cycle infernal menant tout droit à la rupture, il faut absolument que les deux membres du couple se parlent et surtout s’écoutent.

-         que voulez-vous vraiment ? (ex : avoir une maison impeccable, où rien ne traîne, qui brille de partout)
-         que veut votre conjoint ? (ex : avoir une maison où il fait bon vivre)
-         qu’est-ce qui lui paraît faisable, qu’est-ce qui lui paraît insurmontable ? (ex : ne plus laisser traîner ses sous-vêtements sales dans la chambre et les mettre dans la salle de bain, c’est ok mais trier le linge à laver par couleur c’est trop compliqué. Pour le blanc ou le noir ça va, mais il ne sait jamais où mettre le tee-shirt rouge, ou les chaussettes à rayures => dans ce cas, proposez qu’il trie le linge dont il est sûr et qu’il pose au moins devant les bacs, celui pour lequel il a un doute)
-         quelles responsabilités pouvez-vous abandonner ? (ex : est-ce vraiment à vous d’envoyer des vœux à tous les membres de la famille de votre conjoint ?)
-         quelles responsabilités est-il prêt à assumer ? (ex : surveiller les devoirs des enfants pendant que vous préparez le dîner ou l’inverse)
-         qu’est-ce qui est vraiment indispensable ? (ex : est-ce que votre maison doit être aussi bien rangée, tout le temps ?)
-         etc.

On est tous différents et ce qui semble naturel à l’un peut paraître être un gros effort pour l’autre. Il faut savoir le reconnaître et ne pas hésiter à remercier l’autre pour les efforts qu’il fait. Cela l’encouragera à en faire plus.
De même, chacun doit y mettre du sien et faire sa part et ne pas se décharger constamment sur l’autre. Ce n’est qu’à ce prix que le couple pourra être sauvé.

Posez-vous les bonnes questions ! Et, surtout, n’attendez pas que les choses s’enveniment. Les enfants apportent, certes, une joie immense et un bonheur incommensurable, mais ils peuvent également compliquer la petite « vie pépère » que vous aviez avant leur arrivée.


Mais, tout peut s’arranger rapidement, si vous prenez les devants et si vous adoptez une organisation à toute épreuve. Un petit temps d’adaptation sera nécessaire, mais si vous vous aimez et si vous dialoguez, tout s’arrangera et vous pourrez vivre une vie de famille épanouie et heureuse !


(source image : clipart Microsoft Office)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire